La transformation d'une salière en jardin d'Eden

Semblable à Makgadikgadi Pans, le parc national de Nxai Pan fait partie de l’écosystème du Kalahari, mais complètement différent de la réserve de gibier. Ici, l’étendue de plaines herbeuses est parsemée de lits de fossiles et de petites casseroles qui attirent un éventail d’animaux sauvages. Le point central de Nxai Pan est peut-être le point d’eau, situé à seulement deux kilomètres de la porte d’entrée, au milieu d’une plaine verdoyante parsemée d’arbres épineux. Niché dans ce coin et dans la forêt de mopane, ses résidents permanents sont le lion, la girafe, le koudou, l’impala, l’autruche, des oiseaux fascinants et un grand nombre de springbok, ainsi qu’une bonne population de chacal, de renard à oreilles de chauve-souris et de nombreuses créatures plus petites.

Une fois que les pluies commencent, les oryx, les éléphants et les zèbres migrent vers la région. À cette époque, les zèbres sont présents par milliers et déposent leurs petits à Nxai Pan, rivalisant avec le spectacle de la multitude de jeunes springboks, pour améliorer encore les possibilités d’observation du gibier. Dans le parc, il y a des points d’intérêt dignes de mention. L’une est la «vieille route de randonnée», un sentier lancé dans les années 1950 et utilisé jusqu’en 1963, comme raccourci à travers Ngamiland jusqu’à Kazungula via Pandamatenga, le long duquel le bétail était conduit avant l’avènement des clôtures de contrôle vétérinaire modernes. De plus, au sud de la réserve se trouve la zone des baobabs de Baines, surplombant les Kudiakam Pans : d’impressionnants baobabs vieux de 1 000 ans, qui ont été célébrés par l’explorateur et peintre victorien Thomas Baines en 1862.

Faune sauvage

Au parc national de Nxai Pan, vous pouvez vous attendre à voir des lions, des girafes, des koudous, des springboks, des impalas, des zèbres, des autruches, ainsi qu’une bonne population de chacals et de renards à oreilles de chauve-souris. Avec de nombreuses créatures plus petites, et un éventail abondant d’oiseaux sont également dans la région.

Informations saisonnières

Janvier est la saison des pluies dans le parc national de Nxai Pan. Pendant ce temps, les casseroles sont remplies et, par conséquent, des migrations spectaculaires de gnous, de springbok, de gemsbok et de zèbre ont lieu. Ils sont suivis par des lions, des guépards et des hyènes. Si les pluies sont assez fortes, les surfaces salées des casseroles se remplissent d’eaux miroitantes d’une beauté scénique incroyable. Cela attire des troupeaux de jusqu’à 30 000 flamants roses, dont les couleurs teintent l’eau d’un rose profond. Il est regrettable que cet immense spectacle aquatique devienne pratiquement inaccessible par la route à cette époque, mais quiconque a la chance de survoler la région pendant la saison des pluies verra un pays des merveilles de l’eau.

Galerie

Touch Nature Safaris What's App Chat Support Team
Send